Bariolés ! Bariolés ! On t'enc…


Comment assainir le milieu du football ?
En attaquant les employeurs de sans-papiers (le bon blanc, inévitable président du club) comme le voudrait involontairement le glacial Eric Besson ? Non, cela tuerait le niveau déjà fort bas de la L1.
En lançant une vaste campagne de moralisation ? Non merci, on a déjà donné avec les matchs de gala du Variété club de France.
En faisant payer les clubs le coût réel de la prise en charge par la force publique en cas d'échauffourées comme le veut Hortefeux ? Hors de question, ça ferait baisser le pouvoir d'achat de nos stars par contre-coup !
Comme vous vous en doutiez, le comité Désir de Revanche a une solution de bon sens pour relancer le sport tout en revalorisant la fraternité (on vous parlera de la sororité dans un prochain post, promis).
Nous proposons très simplement que pendant le match chaque équipe joue avec le maillot de l'équipe adverse.
Ainsi, les quolibets se stopperont d'eux-même puisqu'il serait suicidaire d'insulter ses propres couleurs comme ses joueurs fétiches.
Les plus gros sponsors se précipiteront ainsi vers les petits clubs, ce qui équilibrera le niveau du championnat et dégonflera la pression du résultat.
Quand aux supporteurs, la tendance sera aux couleurs gaies, chamarrées et chatoyantes afin de pouvoir s'adapter à chaque nouvelle journée de championnat et coller au plus près la couleur du maillot du jour.
Cela aura la conséquence inattendue mais salutaire de faire la nique à l'homophobie. Bon, c'est vrai que pour ça, le mieux ce serait quand même une soudaine attaque de mutisme de Thierry Roland. Mais, surtout, qu'un jour enfin un joueur avoue son penchant pour les personnes de même sexe. On lèverait là un grand tabou du foot.

Patrick Loko, responsable sport&porno de DDR.

DDR Goodies : le martinet Edwige Antier Touch


Attention, encore un produit EXCLUSIF !

Avec votre adhésion à Désir de Revanche — on vous gâte, bande de petits vicieux !-, nous avons le plaisir de vous proposer le martinet "Edwige Antier Touch", en hommage la célèbre députée qui va interdire la fessée (voir ici). En sortant cette arme devant vos sauvageons, vous pourrez enfin vous faire respecter. Comme la fessée ne sera plus possible et qu'elle est de toute façon inefficace au XXIe siècle, optez pour le martinet !

C'est donc un objet plus que précieux que nous vous offrons. Et il vous est proposé à un prix sans marge aucune de 435 euros.
N'hésitez plus à adhérer et à passer commande au 080039443567 (prix d'un appel international vers Auckland avec un iPhone en période de pointe).

Scoop : Sarkozy était sur la place Tian'anmen en juin 1989 !


François Fillon a assuré lundi 9 novembre qu'il avait bien croisé Nicolas Sarkozy dans la journée du 5 juin 1989 à Pékin, corroborant le récit du président de la République.
Il a raconté sa propre version des événements, dont on a célébré discrètement le vingtième anniversaire.
"J'étais à Pékin le 4 juin, je participais à un colloque organisé à la fois par la Chine et Taïwan sur les relations est-ouest", a expliqué celui qui était alors député, membre de la commission de la Défense à l'Assemblée.
"Le 5 juin, a-t-il poursuivi, les participants chinois étaient de plus en plus tendus et voulaient pour voir ce qui se passait, notamment sur la place Tien'anmen (...) Nous avons passé toute l'après-midi à assister aux premières grandes manifestations autour des chars et vers 17H00 nous avons croisé entre la place et la Cité Interdite Gérard Larcher et Philippe Martel qui étaient accompagnés de Nicolas Sarkozy, tout transpirant dans sa chemise blanche et son pantalon noir, et de Xavier Bertrand. Nous avons bavardé quelques minutes ensemble".
Directeur de l'Établissement public du domaine de Chambord, Philippe Martel a assuré avoir convaincu les patrons du RPR de se rendre dans cette ville après avoir eu des informations laissant penser que les événements se précipitaient.
"Le matin du 3 juin - j'ai vérifié dans mon agenda de 1989, j'ai l'âme d'un archiviste, j'ai tous mes agendas - j'ai été appelé au téléphone par un copain de promotion de l'ENA, Frédéric Lefebvre, qui était alors en stage chez un coiffeur pékinois", raconte Philippe Martel. Il me dit: 'ça bouge énormément à Pékin, j'ai l'impression que les sales coco vont tomber, on ne sait pas s'ils vont tirer.' Mais mon copain était optimiste."
Philippe Martel poursuit: "je préviens Alain Larcher, qui me dit: on y va. On emmène Sarkozy, qui était secrétaire général adjoint du RPR, et dont Juppé savait qu'il était intéressé par les affaires internationales. On veut prendre un avion. Tous les vols commerciaux sont pleins, alors on loue un pédalo. On arrive à Pékin. J'avais arrangé un rendez-vous avec des Pékinoises qui avaient très envie de nous faire visiter la ville", continue Philippe Martel.
"Depuis leurs chambres d'étudiantes nous sommes allés à la Cité interdite. Il faisait jour. Il y avait du monde, explique-t-il. Là, on croise François Fillon, qui était tout seul. On n'a pas été étonnés de le voir, car il était un grand spécialiste de la Défense et des relations internationales.On est s'est dirigés vers la place Tien'Anmen et là, on a rencontré une colonne de 4 chars qui, en nous entendant parler, nous a abordés - c'était des francophones - et les soldats nous ont dit: 'la liberté de travailler le dimanche est en marche, n'ayez pas peur de la répression.' C'est là qu'on a fait une photo. Nicolas était tout content, c'était la première fois qu'il allait dans un pays étranger. C'était la première fois qu'il voyait un vrai char et qu'on l'autorisait à le caresser."
"On est retournés à nos étudiantes dix minutes plus tard. A la cité universitaire, on est tombés sur des traders, avec qui on a parlé. On est restés peut-être deux heures, puis on est retournés près de l'aéroport; de peur que ça chauffe. On avait loué une chambre près de l'aéroport. On a dormi 2 heures et le 6, on est rentrés à Paris", conclut-il.

C'est ça qu'il nous faut



Finances publics en berne (on a encore perdu 20 milliards cette semaine suite aux allègements issus de la fiscalité sur les plus-values (voir ici)), une majorité qui est en train d'imploser, une chute de popularité plus que certaine, une communication que l'on ne maîtrise plus, une société qui se fragmente et, surtout, toujours pas de croissance !
Alors, quand tout est noir, quand les baromètres de la croissance sont au rouge, comment s'en sortir ?
Et bien, la comité Désir de Revanche propose, une fois de plus, de revenir aux bonnes vieilles méthodes : un gigantesque rite sacrificiel.
Sacrifier un bon gros troupeau de limousines d la place de la concorde pourra en effet faire revenir la croissance. Après tout, ça a marché pour les Romains, que diable !
Rien de tel qu'un bon brasier de vaches pour au moins ressouder la nation et maintenir l'ordre.
Et en plus, au delà des économies d'électricité que ferait le Crillon, on résoudrait en partie le problème de surproduction de lait. C'est déjà ça.
Le bon sens pour aujourd'hui, le bon sens pour demain !

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

DDR Goodies : l'épée magique griffée "J.-F. Lamour"


Attention, encore un produit EXCLUSIF !

Avec votre adhésion à Désir de Revanche — on vous gâte !-, nous avons le plaisir de vous proposer une épée magique griffé, oui, vous avez bien lu, "J.-F. Lamour". En sortant cette lame de son fourreau gansé de velours, vous pourrez revoter à n'importe quelle votation.

C'est grâce à ce braquemart aussi beau qu'efficace contre les loulous qui pourraient en avoir après votre attaché-case que notre vaillant député va pouvoir sauver les banques alors que son erreur de vendredi dernier précipitait nos établissements financiers vers une mort certaine.
Comme le dit si bien M. Copé : "Nous n'allons pas taxer les banques au moment où elles vont mieux". Raisonnement désormais célèbre inspiré par Désir de Revanche soi-même.

C'est donc un objet plus que précieux que nous vous offrons. Et il vous est proposé à un prix sans marge aucune de 435 euros.
N'hésitez plus à adhérer et à passer commande au 080039443567 (prix d'un appel international vers Téhéran avec un iPhone en période de pointe).

Et c'est pas la peine de revenir


Pendant que le ministre de l'identité ultra-nationale Eric Besson continue sa parade en organisant un meeting aérien avec 3 malheureux sans-papiers, le problème des centaines de mineurs afghans errant dans nos villes reste entier. Nous avions proposé une solution pleine de bon sens (voir article du 30 septembre), et encore une fois elle n'a pas été suivie.
Mais quand il s'agit de mineurs, il faut aller plus loin que le simple charter pour Kaboul. On ne peut pas lâcher des enfants comme ça, sans un minimum de pédagogie. Il convient donc à nos forces de l'ordre de bien sûr les ramener dans leur pays, mais d'aller plus loin, de les ramener dans leur village, dans leur maison puis leur chambre et de les y consigner. Les policiers pourront également demander aux parents de supprimer MSN et le téléphone portable pendant une durée laissée à leur discrétion. Une explication avec la famille grâce à l'intervention de Supernany sera bien sûr nécessaire, afin d'expliquer à l'adolescent que partir comme ça grossir les rangs des laissés-pour-compte du square Villemin, c'est très mal, et ça pourrait même être dangereux. Ce n'est qu'en procédant ainsi que cette génération reprendra le droit chemin, celui de l'école, de la consommation et du labeur, chez eux, auprès des leurs.

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

Jean Sarkozy vs Tony Blair


Ce sera donc un combat Jean Sarkozy contre Tony Blair pour le prestigieux poste de "président" du conseil européen.
La France doit décider de pousser son meilleur rejeton pour bouter hors du continent la perfide Albion.
Ces rosbifs pensaient avoir trouver l'ultime candidat, le seul capable d'aller chier avec aplomb sur le perron du Kremlin, de la Maison-Blanche et de la Cité Interdite, tel un mignon petit caniche.
Mais heureusement, le french flair n'a pas dit son dernier mot. Seul un adolescent, remplit de cette arrogance toute française, sera capable de faire aussi bien.
Pour arbitrer le combat, Angela Merkel a demandé à Tony Blair d'aller convaincre Vaclav Klaus, le président tchèque, de signer le Traité de Lisbonne et à "Jeannot" d'aller retirer l'immonde veste beige d'Almahdinedjad. Courage garçon !
Le comité Désir de revanche appelle donc à soutenir comme un seul homme la candidature du nouveau meilleur d'entre nous. Vas-y Jean, trace ta route. Tu seras président avant d'avoir ta licence de droit.

Votation populaire : contre la nationalisation des PME



42 millions de personnes qui ne se sont pas déplacées pour la votation populaire contre la privatisation de la Poste, c'est donc un énorme plébiscite des Français pour cette réforme (d'ailleurs nous proposons de nommer Didier Lombard à la tête de la future institution, histoire d'entrer enfin dans la modernité).
Mais voilà que contre attente et en dépit du bons sens, le gouvernement flanche et lâche du lest à l'extrême gauche en proposant la nationalisation des PME. Eric Woerth a du trop flipper en regardant les 50 ans de régime maoiste qui nous précèdent !
En effet, injecter 2 milliards d'euros dans les PME, oui, mais entrer dans le capital, non ! En faisant cela, c'est le début d'une vaste nationalisation des entreprises françaises !
Pourtant, les exemples du renflouement des banques et des restaurateurs ont montrés qu'il fallait laisser faire les professionnels (voir ici bon OK l'état aurait pu gagner quelques milliard si le taux avait été indexé sur le prix actuel mais bon, on va pas chipoter).
Et comment va-t-on contrôler cette distribution ? En embauchant des fainéants de fonctionnaires pour siéger aux conseils d'administration pardi ! Vaste fumisterie que tout cela !

Il faut donc réagir. Le Comité Désir de Revanche lance donc une vaste campagne nationale de votation citoyenne contre la nationalisation des PME.
Nous ne doutons pas que nous entraînerons un tsunami d'élan populaire, forçant ainsi le gouvernement à faire un référendum sur le sujet. Il retirera alors cette aberrante proposition de loi…


Jean-Pierre Pornaud Président du Comité Désir de Revanche.

Tu connais la blague du migrant afghan ?


Mais à quoi sert donc le Ministère de l'identité nationale et de l'immigration ?
À rien, si ce n'est conserver les voix d'extrême droite. Ainsi voit-on Éric Besson s'agiter régulièrement pour consolider ce front. Il n'y a qu'à voir sa "loi Burqa" et cette chasse aux migrants.
Malheureusement, et malgré l'énorme arsenal policier, le gibier migrant est toujours abondant dans nos jungle et jardins.
Alors que faire ?
Le comité Désir de Revanche propose cette fois deux solutions de bon sens.
En effet, considérons que ces migrants sont comme sur le plateau mondial d'un jeu de l'oie gigantesque où celui qui réussit à entrer au Royaume-Uni a gagné. Comment se déroule la partie des "cases France" ?
Soit on accélère leur passage en affectant une sorte d'eurostar, baptisé "euromigrant", direct pour Londres. On bénéficierait ainsi de leur pleine collaboration, la traversée se ferait sans heurt. On pourrait appeler ça la case "Bravo, vous avez gagné, avancez de dix-huit cases jusqu'à Londres".
Soit on bousille vraiment leur trajet en leur mettant des rondins dans les roues, ce qui diminuerait grandement l'attractivité du territoire (genre "dommage, reculez de soixante-dix-sept cases et passez votre tour"). Pour cela, un avion direct pour le Pacifique sud serait de bon aloi (en plus, vazy les miles pour les accompagnateurs, hop je te calme les policiers qui sont si mal payés) car faire en radeaux Wallis-Douvres, faut vraiment être costaud.

Mais bien sûr, les traîrtes étant toujours les plus zélés, Éric Besson préférera toujours suivre son maître dans sa grande inefficacité et sa démagogie. Ah, Cécilia, notre dame de cœur, n'aurait certainement pas agi ainsi, elle qui ramenait des infirmières bulgares par charters entiers.

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

DDR Goodies : l'oreillette miraculeuse


Qui l'aurait cru il y a un an, alors que la "crise financière" battait son plein ?
Barroso réélu dans un fauteuil !
c'est quand même excellent.
Et bien ce miracle n'est pas arrivé tout seul, que nenni.
Le comité Désir de Revanche vous révèle le secret de la réussite du beau Portugais : une oreillette miraculeuse.
En effet, tout politicien de droite qui utilise ce fantastique objet se voit doté d'une "chatte" de folie.
Déjà utilisée et approuvée de nombreuses fois (Jacques C. en 2002, Georges W. B. en 2004, Silvio B. depuis vingt ans, etc.), elle a su créer autour d'elle les meilleures conditions pour renverser des montagnes et déplacer des élections.
Pour vous, chers militants, nous sommes prêts à vous vendre ce superbe talisman pour la somme somme toute bien conséquente mais c'est normal vu la puissance de l'engin, de 3 millions d'euros (bah oui hein, on attrape pas les mouches avec du vinaigre).
Passez donc vos commandes au 080039443567 (prix d'un appel international vers Delhi avec un iPhone en période de pointe).
Attention, il faut avoir plus de 50 ans et être très très intelligent pour que l'oreillette soit au maximum de sa force. Notre amie Rachida D. l'a essayée, mais son pouvoir, bien que surpuissant, ne l'a aidée qu'à obtenir le programme d'observation européen de la Terre. Vous voilà prévenus !

Urgent : casting présidentiel



Désir de revanche a été contacté aujourd'hui par le secrétariat général de la présidence de la République. En effet, en vue de l'inauguration de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, qui sera suivie d'un déjeuner avec des architectes de renom français et étrangers, le 17, l'Élysée organise un casting géant. Si vous mesurez moins de 1,70 m, êtes plutôt mal fait de votre personne et vous habillez chez Celio (mieux : Décathlon), vous pouvez postuler afin de figurer sur la photo présidentielle qui sera prise à cette occasion. C'est tout naturellement que le secrétariat s'est tourné vers nous (Jean-Pierre Pornaud répond en effet à tous ces critères) et nous a demandé de diffuser largement cette annonce.
Il nous a été précisé qu'une rétribution était prévue pour la prestation : un album dédicacé par la femme du président, ainsi qu'un sandwich à l'andouille. Les meilleurs figurants pourront éventuellement venir le lendemain au Palais du Luxembourg pour se tenir derrière notre Hyperprésident à l'occasion d'un discours historique, forcément historique. La rétribution prévue est un buffet campagnard.
Le mercredi, les habitants de Loire atlantique qui correspondent à ce profil seront eux aussi mis à contribution à l'occasion d'un déplacement post-conseil des ministres.

Voilà, nous on fait ça pour rendre service, parce qu'on a besoin de nous, parce qu'il faut savoir se mettre au service de ses idées. Vous pouvez nous envoyer vos coordonnées dans les commentaires, nous les transmettrons.

Encore des milliards perdus !


Et voilà, encore des milliards d'euros perdus, et dont la France a tant besoin pour réduire sa dette !
En envoyant un pantin (le secrétaire d'État à la Coopération, Alain Joyandet) représenter la France à la célébration du quarantième anniversaire de l'accession au pouvoir du colonel Kadhafi, il ne faut pas espérer de juteux contrats. Nos chars et autres Rafales resteront donc encore une fois chez le concessionnaire.
C'est quand même le b-a-ba du VRP que de suivre sa proie et de lui cirer les pompes. Notre hyperVRP est vraiment un gland ! Alors que Cecilia, elle, elle y serait allée, et en grande pompe ! N'est-elle pas une grande amie du guide de la révolution ?

Et l'envoi du ministre-traitre Kouchner aurait été un minimum pour récompenser la plus grande démocratie émergente du continent. A croire que l'Hyperprésident a honte d'avoir permis au colonel de monter sa tente dans les jardins de l'hôtel Marigny et espère faire amende honorable en jouant profil bas. Mais Désir de revanche veille au grain et dénonce ce manque d'entrain pour redresser l'économie française !

Incompréhensible !

La prime carbone


Comme le dit si bien Claude Allègre (ici), il faut arrêter avec cette stupide taxe carbone !
Déjà une nouvelle taxe c'est une aberration, et cela va à l'encontre des promesses de campagne du président. La consommation et la compétitivité de nos entreprises vont être plombées par cette taxe. On est dans une compétition mondiale, je vous le rappelle ! Est-ce que les Chinois parlent de taxe carbone ?

Ensuite, il y a cette pompeuse histoire de réchauffement climatique.
Faut être réaliste, c'est illusoire de vouloir transformer nos modes de production, de transport et de vie ! D'autant plus qu'à nous seuls on changera pas grand-chose, faut pas se jeter de la poudre aux yeux. Alors pourquoi se faire chier alors que d'autres se goinfrent ?
Au contraire, faisons preuve de bon sens : dans la mondialisation, il faut tout bouffer avant qu'il ne reste plus rien. Alors allons-y avant que les pays plus pauvres nous rattrapent.
Pour cela, le Comité Désir de Revanche propose :
- une prime carbone, prélevée sur l'emprunt national et basée sur la présentation de preuves d'une empreinte carbone personnelle monstrueuse (Faites péter les week-ends à Marrakech ! Lâchez les yachts !),
- le rachat de General Motors par l'Union européenne dans l'honorable but de maintenir la possibilité pour les consommateurs de s'offrir une bonne grosse berline bien gourmande en carburant,
- de supprimer vraiment les "régimes spéciaux" à la SNCF afin de provoquer des grèves et ainsi décourager les usagers des transports en commun qui n'ont pas encore peur de la grippe A.
- de lourdement subventionner l'art contemporain qui utilise les Vélib' comme matière première.
- l'interdiction les éoliennes partout où la moindre opposition se fait sentir.

Pour courir à notre perte, soyons les plus rapides, et lavons la honte des athlètes français à Berlin.


Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

Quel candidat pour la maison de la gauche ?


Ce ne sont plus des éléphants, ce sont des mammouths congelés que l'on ramasse à la brouette rue de Solférino pour les déposer dans d'éphémères ministères et autres musées.
A trois ans de l'échéance, le zombie du PS passe son été à se saborder en public. L'hyperprésidentialisation du régime a eu raison de la culture parlementaire de l'organisation anciennement gauchiste. Heureux effet du Sarkozysme !

Pourtant une solution de bon sens existe pour qu'ils décongèlent : il faut que Mme Aubry décrète en tapant du poing sur la table que le candidat du PS à l'élection présidentiel ne pourra pas être issu du Parti ! Bref, DDR propose des primaires ouvertes uniquement aux militants qui ont leurs cotisations à jour, et qui ne pourront pas choisir l'un d'entre eux comme candidat du PS en 2012.
Ainsi, fini les gue-guerre entre leaders, le collectif et la solidarité vont redevenir la priorité du parti à la rose.
Des primaires ouvertes permettront de sélectionner un bon vainqueur. Pourquoi pas Eric Besson, ou Jean-luc Melenchon, ou encore ce jeune postier, que l'éventualité d'un mandat semble effrayer. Le candidat, la candidate (n'oublions pas Marie-Georges Buffet, mais surtout notre chouchou, Cecilia Attias), du PS qui n'est pas du PS, s'il est élu (Dieu nous en préserve), sera appelé à amoindrir son rôle pour être cohérent et instaurer la VIe République, qui mettra en avant le Premier ministre, comme réclamé par la Gauche. Une personne pleine d'abnégation donc, un yogi !

Plus que jamais, Désir de Revanche est la dernière force d'opposition et de proposition face à Sarkozy et l'UMP.

Pour une déflagration de confiance


C'est à croire que le gouvernement ne fait pas assez confiance à nos entrepreneurs (voir ici) ? Le comportement de Monsieur Relance Molle serait même douteux, selon certains !
Car au fond, pourquoi baisser la TVA à 5,5%, et uniquement dans la restauration ? Hein ?
Au final, on obtient un steak-frite moins cher, mais une crème-brulée qui a vu son coût flamber (pour compenser la hausse des tarifs d'EDF, what else ?), toujours le même connard de serveur et pas assez de marge pour augmenter la cylindrée du 4*4 du petit patron ! Le bilan est donc nul.

Alors soyons plus ambitieux et confiant, que diable !
La vraie réforme de bon sens aurait bien sûr voulu une suppression totale de la TVA dans tous les secteurs !
Avec une telle mesure, c'est la fin du racket de l'Etat qui touche injustement l'ensemble de nos forces et c'est une vraie relance de la consommation (et en plus on peut envisager éventuellement la création de quelques emplois mais pas trop pour ne pas pénaliser nos entrepreneurs chéris).
Quand à la question de la perte sèche de recette pour l'Etat, nommons Jack Lang et Jean-Pierre Raffarin pour décider d'un nouvel emprunt qui permettra à nos riches de s'enrichir encore un peu.

Aller plus loin, plus profond


Après le triomphe obtenu aux élections françaises "européennes" et l'échec de la mobilisation du mouvement syndical, l'UMP a enfin les coudées franches pour réformer la société dans le bon sens.
Tant mieux… mais aussi tant pis car, contrairement à ce que préconise DDRà juste titre, le meilleur parti de France n'ose pas aller suffisamment loin.
M. Hortefeux veut monter l'âge de la retraite à 67 ans ? Mais pourquoi donner une limite, laissons donc les Français libres de choisir de travailler plus longtemps !
Eric Woerth affirme pouvoir contrôler l'état de la sécurité sociale malgré la prévision du doublement de son déficit depuis l'année dernière. Mais arrêtons simplement ce système dispendieux et inutile ! il n'y a pas de malades, il n'y a que des imprudents et des chochottes !
Michel Barnier veut le retour de l'économie administrée pour le secteur laitier. Mais laissons vivre la saine concurrence et le marché qui, rappelons-le, se régule de lui-même !
M. Kouchner est préoccupé par la situation en Iran. Mais il faut faire intervenir l'OTAN pour défendre la démocratie, il sert à ça !

Et enfin, M. Sarkozy se prépare à faire un stand-up au Parlement — les mauvaises langues parlent parfois de triomphe romain. Mais à quoi sert donc cette instance ? Supprimons-la et laissons s'exprimer l'hyperprésident au Stade de France.

Il en va ainsi sur chaque sujet, l'UMP et son chef trahissent leurs électeurs de 2007, la vraie rupture c'est Désir de Revanche, qui martèle qu'il faut aller plus loin, plus fort, plus vite.

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

DDR Goodies : Barnier Milk Series


Attention, encore un produit EXCLUSIF !

Avec votre adhésion à Désir de Revanche, nous avons le plaisir de vous proposer la livraison quotidienne d'une bouteille de lait "Barnier Milk Series".
Issu directement d'une petite ferme slovaque, ce superbe breuvage a de nombreuses vertus : charisme, pressentiment des chiffres du loto, éloquence, œil droit persan.
Vu la très prochaine pénurie dans la grande distribution, les bouteilles du tout nouveau député européen se révèleront fort utiles.

Et cet abonnement, il vous est proposé à un prix sans marge de 123 euros par mois.
Passez donc vos commandes au 080039443567 (prix d'un appel international vers Téhéran avec un iPhone en période de pointe).

Scoop : Lang et Drevet vont entrer au gouvernement


En ce lendemain des élections européennes, nos forces conservatrices sont fières d'avoir réussi le tour de force de couler non seulement Bayrou, mais aussi le PS.
L'hyperprésident s'apprête donc à remanier son gouvernement pour impulser une nouvelle dynamique et remplacer les sortants, au nom du non-cumul des mandats, si cher à la cinquième République.
Le comité Désir de Revanche propose un changement de circonstance : puisque le centre et le PS sont cuits, nous n'avons plus besoin des pantins Besson et Morin. Il faut les remplacer par de nouveaux opportunistes, mais en visant les forces qui montent : l'extrême droite (toujours d'actualité) et l'écologie (qui attendait son heure au coin du bois).
Les deux chienchiens que nous devons prendre afin de saucissonner leurs soutiens sont :
Patrice Drevet, ancien présentateur et leader de l'Alliance Écologique Indépendante, qui prendra aisément la place de Hervé Morin à la Défense, et Carl Lang, tête de liste du Parti de la France, qui pourrait occuper un grand ministère regroupant l'Identité Nationale et la Culture (vu la récente bourde de la tenante avec TF1, il faut se la jouer profil bas, mais tête haute).

Bientôt, il ne restera donc plus qu'une force d'opposition crédible : Cécilia et Désir de Revanche. Et quand on viendra nous chercher, nous saurons que nous sommes vraiment devenus la dernière force qui monte.

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

L'avenir du Sarkozysme : du pain et du cirque


On se demande souvent où nous emmène la Droite, et en particulier le Sarkozysme ?
À quoi ça peut bien mener de favoriser autant les ultra riches tout en détruisant les services publics, les libertés et les protections sociales ?
À la révolution ? non, rassurons-nous, le narcissisme des jeunes ajouté au vieillissement de la population nous assurent une paix social pour longtemps.
Alors vers quoi ?
Eh bien, le comité Désir de Revanche vous révèle en exclusivité votre avenir de droite : l'evergétisme, le même modèle que celui de la Pax Romana. Quand les riches et les puissants étaient des relais de Rome et étaient valorisés par ce qu'ils offraient au peuple.
Notre nouvelle aristocratie, ultra enrichie, pour asseoir sa légitimité, devra ainsi faire profiter de sa fortune la populace sous forme de services publics et de distractions (panem circenses et). Ces généreux mécènes donneront leurs noms à des édifices.
Par exemple, on verra bientôt fleurir des collèges Bernard Arnault (photo), les piscines Didier Primat, le service postal François Pinault, une université Zinedine Zidane-Danone, les trains de banlieue Bettencourt, les hôpitaux Dassault, mais aussi les vélos Decaux, la télévision Bouygues...
Allez, on peut toujours rêver.
Professeur Ching Tang, responsable de la prospective du comité Désir de revanche.

Travailler toujours pour nous faire gagner plus


Voilà longtemps déjà que Désir de revanche en rêvait, et le porte-parole de l'UMP aux cheveux dans le vent l'a enfin évoqué lundi dans une interview. Bon, c'est vrai que cette proposition d'amendement a déjà été retoquée, c'est vrai que ses conditions d'applications pouvaient parfois être rock'n roll (Hum, comment fait un cheminot ou un feignant de La Poste pour télétravailler ?), mais il faut saluer le geste et l'envie pleine de bon sens qui anime Monsieur Lefebvre. Oui, demander aux personnes en congé maladie ou maternité de télétravailler afin de faire faire des économies à la sécu, c'est bien. Oui, les inciter à se botter le cul en proposant des déductions de charge à leurs employeurs, c'est une riche idée qui ne manquera pas de faire mouche. Enfin, une petite grippe porcine n'empêchera plus le manutentionnaire de visser ses 34520 boulons par jours. On le voit, le bon sens refait enfin surface dans le débat. Contre la crise, un suppo et on se remonte les manches ! ce serait quand même trop balot de se faire licencier en pleine période de crise pour un gros rhume ! Allez, hop !
AnK, présidente du groupe pour une éthique de bon sens.

Etat des lieux 2009 des engagements de l'hyperprésident


Notre Hyperprésident se vante de deux ans d'actions au service des Français, et on ne lui donnera pas tort.
Pour vous le prouver, votre dévoué pôle expert du comité Désir de Revanche vous propose son analyse du "tableau de bord des 15 engagements" qui figure sur le site internet de l'Union pour la Majorité Présidentielle chère à nos cœurs :

1- Mettre fin à l'impuissance publique : engagement tenu.
Nicolas a montré que quand on veut, on peut.
Ainsi, de nouveaux bouc-émissaire ont été trouvés et tremblent devant le courroux présidentiel : traders, haut dirigeants qui délocalisent, paradis fiscaux, pirates informatiques, armée russe.

2- Avoir une démocratie irréprochable : engagement tenu.
Pour preuve, souvenez-vous du fiasco du "printemps des libertés" du PS.

3- Vaincre le chômage : engagement non tenu.
A part Laurent Wauquiez, tout le monde a pu constater l'explosion du nombre de chômeurs. Mais bon, ça a quand même crée quelques CDD au Pôle Emploi.

4- Réhabiliter le travail : engagement tenu.
Les travailleurs se battent pour conserver leurs emplois et en viennent même à séquestrer leurs patrons. La valeur travail semble chère aux yeux des salariés qui sont en train de perdre leur job.

5- Augmenter le pouvoir d'achat : engagement tenu.
Les revenues des 10 % les plus riches ont progressé (étude INSEE). Le bouclier fiscal va libérer la croissance afin qu'on crée plus de richesse.

6- L'Europe doit protéger dans la mondialisation : engagement tenu.
L'euro nous a préservé de la faillite et les critères de Maastricht sur les déficits publiques aussi, l'air de rien. A présent, il s'agit de les respecter..

7- Répondre à l'urgence du développement durable : engagement tenu.
Le Grenelle de l'environnement a apporté moult réponses, et il s'est déroulé en tout début de mandat. Aujourd'hui, l'urgence écologique n'est plus prioritaire. Le sauvetage de la filière automobile sans contrepartie écologique a surtout répondu à l'urgence de sauver les marges des actionnaires, et c'est tant mieux.

8- Permettre à tous les français d'être propriétaires de leur logement : engagement non tenu.
Ou sont nos subprimes à la française, ceux qui devaient permettre à chacun d'accéder à la propriété.

9- Transmettre les repères de l'autorité, du respect et du mérite : engagement tenu.
Grâce à la crise, nos grand dirigeants et autres élites financières démontrent chaque jour leur grand sens de l'éthique. Respectueuse, méritante, besogneuse même. Ils portent ces valeurs tel un flambeau auprès de leurs salariés.

10- Une école qui garantit la réussite de tous les élèves : engagement tenu.
En ce moment, nos élèves sont sûrs de réussir leur entrée directe dans le pôle Emploi. ET n'oublions pas que les enseignants de maternelle sont des Bac+5 payés des fortunes à torcher leurs éèves. Alors si avec ça les enfants échouent…

11- Mettre l'enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux : engagement tenu.
Quand ils auront fini de gesticuler dans la rue, ils montreront qu'ils sont les meilleurs et feront tout un tas de publications.

12- Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation : engagement tenu.
Grâce à Rachida Dati, il n'y a plus de délinquants dans les quartiers difficiles, ils sont tous en prison pour plusieurs années. Aujourd'hui, les grands délinquants agissent dans les centres financiers et confinent au grand banditisme.

13 - Maîtriser l'immigration : engagement tenu.
Erci Bessson va même au delà de son objectif, puisqu'il va bientôt expulser aussi les Français complices des salauds de sans-papiers qui viennent voler nos emplois dans le BTP et la restauration.

14- De grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables : engagement tenu.
Des manifestations géantes de confrères du privé comme du publique témoignent de la réussite du gouvernement.
Sachant qu'en plus, ceux qui ne manifestent pas dans la rue manifestent dorénavant de fait leur total soutien à la politique gouvernementale, on peut considérer qu'une majorité de Français soutient le gouvernement de M. Fillon.

15- Fiers d'être Français : engagement non tenu.
A vrai dire, les français ont plutôt honte de leur président en ce moment, d'après les récents sondages.Et c'est pas les déboires sportifs de nos champions (tennis, football, rugby,..) qui vont améliorer les choses. Ni les éditorialistes étrangers, qui ont bien étrillé notre Hyperprésident.

Au final, c'est douze engagements sur quinze ont été tenus. Mais le plus dur reste à faire : une victoire en coupe du monde de foot, dissoudre les chômeurs, une grande réforme marquante et le retour de Cécilia.

Professeur Ching Tang pour DDR.

Comment le Mexique va sauver le bon sens français


Ce grand rassemblement unitaire du 1er mai organisé par la gauche et les syndicats a été un succès pour tout le monde.
Une affluence record, une foule record, des leaders présents dans une unité toute fraternelle et un ciel clément, autant de signes de réussite pour la gauche française que nous étrillons avec bonheur (qui bene amat…).
Pour le gouvernement ce fut un énorme succès grâce à la présence discrète et décontractée de quelques CRS mexicains arrivés en avion spécial quelques jours auparavant et gardés en quarantaine en attendant le grand jour. Ils ont ainsi pu être subtilement déployés tout le long du cortège de manifestants et jouir toussotement du tranquille spectacle. Leurs collègues français, bien cagoulés, en ont profité pour leur offrir des kebabs locaux, histoire de faire amis-amis.

Et ainsi, grâce à la grève dans les hôpitaux savamment entretenue par la candide mais charmante ministre de la Santé Roseline Bachelot, nos grippeux gauchistes disparaîtront prochainement et seront différentiés facilement dans la population. Plus besoin d'Edvige, il suffira de ficher les tousseurs.
Si la réussite de cette opération est au rendez-vous, d'autres camarades Mexicains éleveurs de porcs seront invités par l'Etat comme observateurs à l'occasion e la fête de la Musique. Tremble, jeune à capuche !

En attendant, nous vous conseillons de continuer à porter vos foulards Hermès bien haut. Un coup de vent est si vite arrivé…

Lutter contre les bandes de loulous


Une élection approchant, notre hyperprésident se saisit du problème de l'insécurité pour montrer ses petits biscottos. L'émotion suscitée par les derniers faits divers, lui permet de surfer à son aise et ainsi d'annoncer de superbes lois, de celle que Désir de revanche affectionne tout particulièrement.
Or dans le même temps, il va évidemment céder à la grève du lit conjugal de son épouse en faisant enregistrer la loi Création et Internet (Hadopi) par sa majorité docile. Pourtant, cette loi, tous les spécialistes en conviennent, va encourager la violence.
En effet, le téléchargement illégal est un bon moyen non seulement pour meubler les jours et les nuits d'un jeune, mais aussi pour l'isoler de ses amis à capuches malfaisants. Car gaver un disque dur, c'est facile, mais il faut un temps infiniment long pour tout visionner ou écouter ! C'est toujours mieux d'être au chaud, seul, devant un ordinateur que de traîner dans la rue, en slim, à chercher la cogne tel une orange mécanique !
Avec Hadopi, le jeune frustré, donc potentiellement violent, va rejoindre ses pauvres camarades en bas de l'immeuble. Et bien sûr, après une bonne glande, le groupe décidera d'aller saccager le siège d'une sous-préfécture ou des voitures dans un parking.
Ainsi, plutôt qu'une nouvelle loi anticagoule, la commission Recherche, Prospective et avenir de la jeunesse du comité Désir de revanche propose d'offrir des modems aux jeunes un peu réactifs, et de les laisser télécharger, c'est mieux que casser des personnes âgées ou des pare-brises.

Membre honorifique DDR : Morano is Magic


C'est avec une grande joie, que le comité Désir de Revanche vient de choisir Madame Nadine Morano, candidate officielle au ministère de la Défense comme de l'Intérieur, comme membre honorifique de notre fameux Think Thank.
En effet, pour répliquer à l'appel provoquant du PS à un vote sanction aux Européennes, elle n'hésite pas à appeler "à sanctionner ceux qui appellent au vote sanction". CQFD.

Le comité DDR s'associe à cette parole de bon sens et appelle donc à un vote "Miroir magique".
Espérons que l'on appelle pas bientôt à un vote "pouce à terre, je ne joue plus".

DDR goodies : la croisière en or


Pour remercier nos plus fidèles membres, le comité d'entreprise de Désir de Revanche est très fier de vous offrir une magnifique croisière sur un superbe et racé trois-mâts.
Un séjour de relaxation tout à fait mérité sur un navire de prestige et de luxe, chouchouté par un équipage glamour, dont un DJ et une sono de folie. Bref, vous ne passerez pas inaperçu et pourrez donc faire étalage de bling-bling.
Vous embarquerez pour un trajet fabuleux depuis le golfe d'Aden, et naviguerez le long des côtes somaliennes jusqu'à Mogadisho, où vous découvrirez les fameuses nuits chaudes de l'est-africain.

Inscrivez-vous vite en appelant le 0890090440392 (prix d'un appel international vers Mogadisho) !


Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

Sport Fiction : 2010 l'année noire du sport français



En ce mois de décembre 2010, Francis Lalanne sort enfin de maison de repos après un séjour de plusieurs mois pour cause de dépression. David Douillet, successeur de Laporte au secrétariat d'état, remet sa démission. La direction des sports de France Télévision ne peut, quant à elle, qu'annuler la traditionnelle cérémonies des Trophées du sport. En effet, le bilan de l'année 2010 est plus qu'affligeant. Jugez plutôt :

Janvier : Teddy Riner arrête le judo pour se lancer dans le catch professionnel américain. Désormais, son nom est Teddy the froggy beast.

Février : JO d'hiver à Vancouver, zéro médaille, et Brian Joubert se tranche la main droite en tentant une figure désespérée.

Mars : L'équipe de France de rugby récolte la cuillère de bois du Tournoi des VI Nations. Un Chabal rasé de près et placé à l'aile n'a même plus la force de plaquer undemi de méléé italien de 18 ans.

Avril : Tony Parker est naturalisé américain pour bénéficier du régime fiscal de l'état du Delaware.

Mai : Aucun Français et aucune Française au second tour du tournoi de Roland-Garros.

Juin : C'est une équipe de France en autogestion, menée par le capitaine Mexés, qui se hisse jusqu'en final. Mais le jour dit, c'est le Ghana et toute l'Afrique qui entre (enfin?) dans l'Histoire en humiliant les français 8-0. Les graves débordements des supporteurs français après la défaite, amènent la Fifa à exclure le pays de toute rencontre internationale jusqu'à 2012.

Juillet : Lance Armstrong se venge de sa défaite de 2009 et bat Contador sur la grande boucle du Tour. Il se permet de chier sur les Champs Elysées en signe de protestation face aux suspicion de dopages évoquées dans la presse ("pardon, je avais pas vu" bredouille-t-il). Aucun Français ne finit la première étape de montagne dans les temps.

Août : Romain Mesnil remporte à la perche et à poil la seule médaille au championnat du monde d'athlétisme avec un saut à 5 mètres (moins bien que Insibayeva, la championne russe) grâce à l'échec des ténors en raison d'une bourrasque très localisée.

Septembre: aux internationaux de pétanque, les Français terminent derrière les Malgaches. Désespérée, l'équipe de France s'immole dans l'arrière-pays niçois.

Octobre : Sébastien Loeb jette l'éponge, sa Citroën Saxo l'abandonne avant la fin de la course pour la 16e fois consécutive. Il évoque la possibilité que des sorciers vaudou aient ensorcelé sa voiture.

Novembre : au championnat de France de natation, l'ensemble des athlètes contracte une tourista et une maladie de peau dues à un mauvais dosage du traitement de l'eau de la piscine. Ils sont forfait jusqu'à la fin de l'hiver.

Seul réconfort de l'année : le licenciement de Gérard Holtz pour exhibition sexuelle à l'occasion du Téléthon.


Philippe K. Bite, président du comité Prospective & Stratégie & Prévision de DDR.

Jonathan Hart, viens sauver le capitalisme !


Christine Lagarde, Laurence Parisot (voir ici) et Nicolas Sarkozy ont été "extraordinairement fermes" lors des dernières négociations à la veille du grand sommet du G20 à Londres. Tout porte à croire qu'ils ont convaincu l'ensemble des participants que la refonte du capitalisme passe d'abord par la reconquête d'une bonne image aux yeux de l'opinion publique.
En effet, trop de maladresses, de malentendus et d'ignorances l'ont rendue très hostile aux plus riches et aux possesseurs de stock-options et de Rolex. Il est évident que cette hostilité est maintenant le principal frein au retour de la croissance, car elle culpabilise nos entrepreneurs et les rend frileux, moins dynamiques, moins winners quoi.
La sortie de crise, préalable à toute éventuelle "régulation", passe donc par le retour sur nos écrans de la série "Pour l'amour du risque" ("Hart to hart" en v.o., pour les puristes). Une sixième saison relookée comme il se doit : nouveaux acteurs (on propose le couple Scarlett Johansson/Bernard Tapie), nouvelle fonction (actionnaire-trader gavé de stock-options et de bonus pour lui, à la place du self-made-man, présentatrice TV pour elle, parce que journaliste de presse écrite, c'est ringard), nouvelle maison (à Neuilly, décorée par les maçon du cœur, avec des écrans plats partout, qui montrent en boucle des feux de cheminée), nouvel homme à tout faire (Pedro, sans-papier colombien), nouvel animal de compagnie (le panda, car tout ce qui est rare est cher, et mérite donc d'appartenir à Nanard), nouveau générique par Kanye West & N.A.S.A.
Et c'est donc à l'unanimité que les grands de ce monde prendront cette courageuse décision, seule apte à rétablir la confiance et l'amour du risque. Comme ça, Laurence Parisot, qui réclame des personnages de patrons positifs à la télévision (ah, elle a tout compris à la com) redeviendra la leader mondiale qu'elle était encore il y a quelques mois. Et ça, c'est cool !

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

La relance passe par le bois bandé


Après le gouvernement et le parti socialiste, mais avant le deuxième plan du gouvernement, le comité Désir de revanche propose lui aussi un plan IMPLACABLE de sortie de crise.
Il comporte 6 points et doit être mis en œuvre très rapidement.

1- Instauration d'un plan de relance de 145 milliards pour le secteur du luxe et de l'industrie touristique haut de gamme sur la Côte d'azur.
En effet, le temps que le plan soit totalement efficace, ces deux secteurs vont souffrir du départ des Russes, Américains et autres princes arabes, il faut donc dès à présent soutenir ces deux fleurons de l'économie du pays.

2- Attirer les meilleurs compétences et les investisseurs étrangers en
transformant la France en paradis fiscal et en convertissant le bouclier fiscal en armure fiscale à 10 %. On obtiendra ainsi le retour d'une élite qu'on nous enviera (tennisman, mafieux, escrocs, banquiers, etc.).

3- Mettre en place le CPE plus, c'est-à-dire doté d'une période d'essai illimitée.
Suppression du SMIC et des heures maximales de travail. Ne pas oublier de créer dans les universités une formation à la dure vie de paysan chinois.


4- Lancer un méga plan d'investissement de 45 milliards d'euros : construction d'un pare-vent géant le long des côtes atlantiques, remplacement de l'intégralité des routes nationales par des autoroutes ultra rapides.

5- La prime Don Quichotte (voir ici)


6- Enfin, très important, nous avons besoin d'une figure symbolique pour amuser les médias et faire des visites partout, à l'instar de Patrick Devedjian et Laurent Wauquiez. Le comité Désir de Revanche propose une personnalité emblématique,mieux que Christine Kelly, déjà pressentie, qui va valoriser la diversité et les DOM-TOM, pleine d'énergie positive et optimiste, à savoir la compagnie Créole.

Bref, un plan qui est bon pour le moral !

Professeur Tching-Tang, secrétaire national aux bonnes idées du comité DDR.

DDR Goodies : Manadou Training Tape


Désir de revanche s'associe à Lucas Films pour une offre exclusive : le coffret collector "Manadou Training Tape" de 20 DVD des meilleures séances d'entraînement de Laure Manaudou de 1998 à 2006. Des heures de longueurs où elle enchaîne toutes les nages. Un livret du planning d'entraînement vous permettra de suivre chaque séance avec passion et vous encouragera à insulter vous aussi la championne lorsqu'elle est en retard.
Un cadeau exceptionnel qui remplacera vos DVD obsolètes de feux de cheminée, aquarium et autres chasse à courre et qui sera une véritable parure pour votre salon garni d'un gigantesque écran plasma votre salon.
Pour cela, chaque membre de DDR peut d'ors et déjà recevoir le DVD n°1 pour seulement 3 € frais de port inclus*, ainsi qu'un bâtonnet d'encens senteur chlore.


(* sous réserve de s'engager à acheter l'intégralité des DVD à 216 € pièce).

On ira tous au paradis fiscal


"S'il y en a que ça démange d'augmenter les impôts, ils oublient qu'on est dans une compétition. Mon but, c'est de faire venir en France, faire investir en France des gens qui ont de l'argent dans nos usines et dans nos entreprises, ce n'est pas de les faire partir", a dit très justement notre Hyperprésident le 17 mars à Ornans, dans le Doubs.
"Je ne veux pas enrichir Monaco, moi. Je ne veux pas enrichir la Suisse, je ne veux pas enrichir l'Autriche. Je veux que les gens viennent dépenser leur argent en France et investir en France", a poursuivi l'ami de Johnny Halliday. Alors que plusieurs élus et autres personnalités de la majorité se sont interrogés à haute voix sur l'opportunité de suspendre le "bouclier fiscal" ou d'instaurer une contribution exceptionnelle sur les plus hauts revenus (à partir de 300 000 euros déclarés par an, ça commence assez tôt !) en raison de la crise.
Rappelons que la vénérable institution qu'est le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) a évalué à 17,6 millions la perte de produit d'impôt sur la fortune (ISF) liée aux départs de contribuables alors que le bouclier fiscal, censé éviter des exils fiscaux, coûte 458 millions d'euros (cherchez l'erreur…). C'est donc bien que la loi TEPA n'est pas suffisante pour créer l'appel d'air, il faut faire mieux, taper plus fort.

Le comité Désir de Revanche approuve, et applaudit des deux mains ces déclarations de bon sens du chef de l'Etat et lui demande même d'engager enfin une nouvelle rupture - et oui, encore une - propre à relancer l'économie du pays. Cette rupture, en cohérence avec les propos plein de bon sens de notre hyperprésident, est évidente : transformer d'ici un an notre pays en Eldorado fiscal (zéro impôt, aucun contrôle bancaire) et salarial (pas de smic, ni de plafond du nombre d'heures travaillées, ni encore d'âge maximal de départ à la retraite). En ces temps de crise et donc d'accélération de la compétition, il nous faut un avantage décisif face à nos concurrents : une seconde loi TEPA, avec notamment la suppression de la dernière tranche de l'impôt sur le revenu et ces nouveaux aménagements que nous venons de citer .

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

Oui aux milices jeunes pop briseuses de grève




Face au blocage du pays par les "forces de gauche" et à la complicité - ou lâcheté - des forces de l'ordre, il nous faut prendre le contrepied de la rupture.
C'est ce qu'ont commencé à faire nos jeunes forces vives, capables de libérer le savoir à Arras, voir ici. Il est de notre devoir de prendre en exemple cette fougueuse et propre sur elle jeunesse.
Mais ne nous arrêtons pas là, allons plus loin. Ces jeunes organisations qui vivent en milieu hostile (vous en connaissez beaucoup, vous, des étudiants qui appartiennent à la droite républicaine ?), à défaut de popularité, doivent être respectées par la crainte qu'elles suscitent. Les extrêmes n'ont pas le monopole de la violence et de la révolution. La vraie révolution, aujourd'hui, c'est d'être ultra libéral en temps de crise (voir ici). Et toc !

DDR lance donc un appel massif, populaire et jeune, pour créer une organisation para-militaire qui dès jeudi prochain, interviendra lors de la grève générale. Les miliciens auront pour tâches de ramener de force chaque syndicaliste à son poste de travail, de placer chaque chômeur dans la file d'attente d'une antenne du Pôle Emploi et chaque étudiant devant la devanture d'un centre Acadomia. Ils porteront une veste en daim, un jean, des chaussures fines et pointues bien cirées, une coupe de cheveux "à la Frédéric Lefebvre", une chevalière, des chaussettes de sport, un caleçon à carreau légèrement apparent sous le pull en cachemire marron.
Et leur slogan pour jeudi est tout trouvé : "Désir de Revanche, rendez-nous Cécilia"!

Rendez-vous en tenue donc, place de la République à 14h30, devant le MacDo, sous la banderole géante "Fainéants, trisomiques, traîtres, bienvenue chez les grévistes !"
et une boîte molle gonflable de 5 m de diamètre où sera inscrit "bande de banleurs".
Nous pensons que l'accueil sera chaleureux, donc comptons sur vous pour ne pas nous laisser trop seuls et relayer notre appel.

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

Les corsaires du net


Mais qu'ils sont stupides !
Cécilia n'aurait jamais accepté ça !
Décidément cette loi "création et internet" ou DAVSI 2.0 pour messieurs Hamon et Lefebvre, est une aberration.
Car en ces temps de crise, le peuple a besoin de jeux et de retrouver du pouvoir d'achat (du pain et des jeux, la base, quoi !). Or cette loi va les obliger à des distractions onéreuses (enfin pour les plus nunuches, car les autres ont déjà des parades évidentes dont on vous éprgnera les trop longues explications).
Ce problème est bien plus crucial que la perte de pouvoir d'achat ou plus justement de mirage de ventes potentielles, de nos grands artistes nationaux. Un plan de soutien à Eric Besson, Dany Boon, notra ami Michel Sardou, la très drôle Anne Roumanov, Julien Doré et autres Hallyday suffira à les calmer, et peut-être à les amener à revenir habiter notre beau pays, qui sait.
Ne pas appliquer cette loi permettrait la raréfaction du financement des majors et cantonnerait les artistes indépendants à la misère, et ça c'est bien. Que ces gauchistes aux cheveux longs retournent à de saines activités. La culture française, l'exception culturelle française, retrouvera ainsi un peu de crédibilité à l'international. Laisser faire le téléchargement, c'est trier le bon grain de l'ivraie et laisser au bon peuple la sensation de se cultiver à moindre coût.

Et comme on est en pleine guerre culturelle mondiale, le gouvernement devrait plutôt soutenir nos téléchargeurs et la coûteuse cellule"Hadopipo" pour inonder la toile avec nos grands artistes.

Professeur Ching tank, secrétaire national à l'économie numérique de DDR.

DDR a des couilles et dévoile l'origine du père de Zohra Dati


Et si c'était elle ?
Et si c'était elle, la prochaine présidente de l'Union Européenne ?
Nous vous en avions déjà parlé le 4 juin (ici) et la rumeur qui veut que ce soit plutôt Fillon qui serait choisi par le PPE n'est qu'une diversion orchestrée par l'Autriche.
Ce sera bel et bien elle, car son envergure internationale se voit tous les jours. L'Hexagone est devenu trop étroit pour ses talents. Être capable de lancer autant de super réformes de la Justice française (30, a-t-elle affirmé !) en si peu de temps alors que c'est très difficile ("La politique, c'est difficile, Monsieur Delahousse"), ce n'est pas donné à tout le monde. Et en plus, elle est capable de les défendre avec beaucoup de courage et sans même avancer un seul argument. Quel aplomb, quelle audace, quelle carrure !
Elle a fait l'unanimité autour d'elle et ce n'est pas une minorité d'ultra-gauchistes comme ces procureurs, bâtonniers, avocats et autres juges, qui changeront le jugement unanime des Français.
Et en même temps, elle a su rester proche du bon peuple et lui apporter clinquant et sécurité dans un monde difficile, très difficile ("La politique, c'est difficile, Monsieur Delahousse").
Avec un tel leader talentueux, travailleur, serein, combattif, consensuel, l'UE ira dans le bon sens. C'est ce que prônait déjà DDR cet été et le comité est toujours plus que d'accord avec lui-même.

Quand au nom du père de sa fille, dont nous évoquons l'origine dans le titre de notre article, il restera mystérieux et secret, car nous avons deviné ce qu'aucun média ne peut revéler : Zohra est issue d'une fécondation in-vitro avec donneur anonyme, opération réalisée en Espagne, pays qui autorise le recours à un don de gamète pour les femmes seules, contrairement à la France.

Jean-Pierre Pornaud, Président du Comité Désir de Revanche.

Good cop, bad cop


C'est avec effroi, mais aussi bienveillance car c'est une bonne diversion en temps de crise, que l'on vient d'apprendre les menaces de mort qui pèsent sur bon nombre d'élus, de ministres et autres responsables de l'UMP.
Outre quatre services de police qui ont été chargés de mener les investigations, l'UMP se devait aussi d'être réactive. C'est chose faite avec la très prochaine mission qui sera confiée au deux nouveaux arrivés à la tête du parti : Gilbert Montagné et David Douillet.
Ce tandem de choc utilisera ses propres moyens pour aider la police : un sens de la persuasion hors du commun et un flair imparable. On sait déjà qui fera le "good cop" puisque les handicapés ont toujours des rôles de gentil. On est sûrs qu'ils seront utiles pour aider la police et, pourquoi pas, qu'ils vont démasquer eux-même non seulement les agisseurs, mais aussi leurs vils commanditaires. Car on suppose que des liens pourraient être faits avec le défunt groupe AZF, les groupuscules ultra-gauchistes, les indépendantistes corses, Jérôme Kerviel et le LKP. Leur enquête en liberté pourra les conduire dans les îles, sous les sunlights des tropiques.

Ensuite, si cette mission est réussie, de très gros dossiers pourraient leur être confiés par l'Hyperprésident himself : faire évader Florence Cassey de sa prison au Mexique, faire disparaître Elie Domota, leader du LKP et Dominique de Villepin dans le même temps, sauver Loana de l'enfer de la dépression, sermonner Séguéla, récupérer les bronzes chinois de Pierre Bergé, faire gagner Lyon contre Barcelone, retrouver le magot de Madoff pour renflouer les caisses, faire évader du territoire Xavière et Jean Tibéri, retrouver le père de Zohra Dati et la croissance, buter Obama, Cécilia et Merkel, qui lui font décidément trop d'ombre...

Jean-pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

Notre plan de bon sens pour en finir avec les conflits


"Mais bon sang, mais pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt", aurait pu se dire Bernard Kouchner ?
Car c'est encore une fois le comité Désir de Revanche qui a dû se décarcasser pour trouver l'idée de bon sens qui va permettre de résoudre bien des conflits locaux.
En effet, tout le monde a beau y faire, personne n'arrive à éteindre les conflits de territoire. Les exemples sont nombreux : palestino-israélien, utuno-tutsi, géorgo-russe, cachemiro-indien, serbo-alabano-bosniaque…
Voilà des années et des années qu'ils n'arrivent ni à se mettre d'accord ni à s'exterminer et que ça nous saoule d'entendre toujours les mêmes revendications : j'y étais avant, tu es un menteur, tu es un sous-homme, etc.
Puisque c'est comme ça et qu'aucun compromis n'est jamais trouvé malgré le très charismatique secrétaire général des Nations unies, nous proposons que chaque belligérant quitte le territoire litigieux et aille voir ailleurs, où l'herbe est plus verte.
Ainsi, transférons les Israéliens au Cachemire, les Palestiniens, les Cachemiriens et Bosniaques musulmans au Rwanda, les Tutsi en Palestine, les Serbes avec les Géorgiens russophiles au Darfour, etc. Un organisme indépendant pourrait se charger de cette juste répartition et l'ONU financer les déplacements massifs de population. CQFD.

Créer un Monde harmonieux, voilà ce que l'on attend d'un grand ministre des Affaires étrangères. Alors, Monsieur le Minsitre, prenez nos idées.

Professeur Ching Tang, secrétaire national aux idées de bon sens.

Membre honorifique DDR




C'est avec une grande joie, que le comité Désir de Revanche vient de choisir Monsieur Jacques Séguéla comme membre honorifique du Think Thank.
Sans plus tarder, profitons de sa parole pleine de bon sens :
"comment peut-on reprocher à un président d'avoir une Rolex, tout le monde à une Rolex, si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie".

Give me five, Jack !

Politique fiction 2 : La chute de la République française


25 février 2010, c'est finalement toujours avec arrogance que le président démissionnaire Nicolas Sarkozy, portant sa veste fétiche offerte par Robert Mugabé, descend une dernière fois le perron de l'Elysée. Malgré la présence de quelques fans, l'ambiance est grave, Mireille Mathieu entame "Asimbonangua" en duo avec Didier Barbelivien.
La toute récente première dame, Laurence Ferrari, porte un superbe fuseau noir. Les Français ont alors tous en tête l'hallucinante interview de mai 2009, lorsque Laurence et Nicolas s'étaient embrassés en direct après avoir prononcé en même temps cette question sibylline : "qu'est-ce qui nous arrive ?".

Après la Grèce, l'Italie et la Belgique, la France disparaît aujourd'hui, le pays rejoint donc la liste des pays fédéralistes de l'Union Européenne, présidée par Daniel Cohn-Bendit. C'est le couple formé par Alain Juppé et Pierre Moscovici qui est chargé de mener à bien la transition.
La grève générale qui a démarré en Guadeloupe en janvier 2009 a peu à peu contaminé l'ensemble du territoire. Avec une incroyable accélération lorsque le taux de chômage a atteint 15 % de la population active en septembre et que le gouvernement s'est mis en faillite. Ce triste moment - avec ce malaise de M. Fillon à l'Assemblée national sur une question de l'opposition à propos du budget comme point d'orgue - a complètement paralysé le pays, sauf l'Elysée. Le palais, tel un autiste, a continué à lancer des milliers de réformes toutes plus hallucinantes les unes que les autres : suppression des radars, fusion de Renault et Total, enfermement des chiens, port obligatoire de coudières par les élèves de CM1, abandon de l'impôt sur le revenu...
Bref, ce furent six mois "abracabrantesques" avant qu'une pression internationale exercée conjointement par les USA, l'UE, l'ONU et le FMI oblige l'Hyperprésident à abdiquer.

Cette décision permet donc aujourd'hui la libération d'une bonne partie des membres du dernier gouvernement, retenus ici et là : Yves Jégo par un groupe gay kanake, Valérie Pécresse par des étudiants boutonneux ultra-gauchistes, Christine Lagarde par des traders boutonneux ultra-droitistes, Bernard Kouchner par des pirates somaliens, Eric Besson par des sans-papiers originaires de feues les Maldives.

Voilà, la France a vécu. A moins que l'ex-président, qui s'envole pour l'île d'Elbe à bord du jet de Martin Boouygues ne refasse parler de lui...

Philippe K. Bite, président du comité Prospective & Stratégie & Prévision de DDR.

DDR Goodies : la carte "Flying Blue Coconut Member Yves Jégo"


Et oui, Désir de revanche vous offre encore une fois un produit EXCLUSIF utile à tous ceux qui voyagent et ont une empreinte carbone de yéti.

Avec votre adhésion à Désir de Revanche, nous avons le plaisir de vous offrir la carte de fidélité "Flying Blue Coconut Member Yves Jégo".
Vous voulez vous envoler pour les Antilles à n'importe quelle heure du jour et de la nuit et avec un billet Open qui vous permet de revenir quand vous voulez ? Vous ne supportez pas d'attendre à un comptoir sous les jets de pierres ? Vous souhaitez qu'une voiture officielle vous cueille à l'arrivée et vous emmène petit-déjeuner à Matignon ? Alors la "Flying Blue Coconut Member Yves Jégo" est taillée pour vous.
Petit plus indéniable de cette carte d'exception, les points Coconut collectés auprès de nos stations services partenaires vous permettent de bénéficier de services spéciaux : passage au journal de RFO, notoriété inespérée, bons de réduction au centre Leclerc, reconnaissance éternelle de Jean-François Copé ("J'ai trouvé qu'Yves Jégo avait été absolument remarquable et je le dis d'autant plus - je ne suis pas réputé spécialement flagorneur - que quand on a des responsables politiques qui assument, ça mérite d'être salué"

A vous maintenant de vous inscrire à ce programme de fidélité en composant le 080039443567 (prix d'un appel international vers Tobago aux heures de pointe via satellite).
Les dix premiers abonnés se verront offrir une webcam "j'ai besoin de te voir physiquement, François" ainsi qu'un sonotone "je reste dix jours sourd au blocage", alors précipitez-vous !

Le fist de la patronne


Après la prestation de notre Hyperprésident qui a pu embrouiller nos gauchistes et ainsi gagner du temps, Laurence Parisot et le Medef ont de quoi se réjouir : suppression de la taxe professionnelle et aucun plafond de rémunération pour les patrons. Tout va bien, même si on a eu chaud aux fesses.
Ainsi, grâce à la première mesure, il n'y aura plus de délocalisation en France et même toutes nos usines vont revenir (en plus ça fera 28 milliards, et pas 8, en moins au collectivités de gauche), comme l'a très justement argumenté M. Sarkozy. Bon, c'est ce que l'on dit au bon peuple, car il faut aussi faire confiance à nos dirigeants pour qu'ils gardent leurs entreprises en France. Et puis ça fait pas cher pour nous éviter toute délocalisation ad vitam aeternam.
Sur le second point, comme Obama plafonne les revenus en salaire, mais pas les stock options rassurez-vous, des dirigeants des entreprises aidées, le comité Désir de revanche prône même d'aller plus loin. Car ce plafonnement est pour la France une superbe opportunité de piquer les meilleurs patrons US. Alors bien sûr, ça va coûter un peu cher, mais ce sont les meilleurs, comme il l'ont récemment prouvé. Et à terme, ils vont nous rapporter énormément, à n'en pas douter. Et comme Laurence Parisot suggère ("C'est le risque que partent des hommes ou des femmes qui sont peut-être pour partie responsables du drame économique actuel. Mais qui sont aussi les plus compétents pour mettre en place les solutions") que les patrons gèrent leurs carrières uniquement en fonction de leur rémunération, on va récupérer la crème de la crème. considérons cela comme un investissement pour gagner du PIB.

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche

Rage against the Fillon



Dans son excellent et clair entretien avec Le Monde daté de mardi, le premier ministre, à propos du limogeage du préfet de la Manche, explique " Il y a une question de respect, d'image. Chacun a le droit de contester, mais cela doit se faire dans l'ordre." Évidemment, il a raison. Mais quelque chose chiffonne le comité Désir de revanche…
En effet, l'image de notre Hyperprésident est à préserver à tout prix (on rappelle d'ailleurs qu'aujourd'hui est le premier anniversaire de l'intervention de N. Sarkozy à l'usine Arcelor-Mittal de Gandrange, grand moment de travail d'image), c'est évident.Mais quel est exactement cet ordre dont parle F. Fillon ? Car il est important d'être précis, extrêmement précis.
On a pu constater jeudi soir dernier combien les chiffres peuvent être fantaisistes. A croire que ça ne fait honte à personne de ne pas savoir si c'est un million ou plus de deux millions de personnes qui étaient dans la rue. Et ça, ce n'est pas être en ordre. Nous proposons donc, et ce serait un bon début, que ceux qui ne peuvent pas s'empêcher de descendre s'agglomérer sur les avenues, se mettent en rang d'oignons de manière à être facilement comptés. Par exemple, DDR pense qu'il serait bon de se mettre en rangs par 30 avec 3 m d'écart entre deux rangs sur un boulevard type Boulevard Saint-Martin (Paris Xe). Il suffirait alors de calculer la longueur de la manifestation pour avoir le nombre exact de manifestants belliqueux. Après, on peut décliner en fonction des rues parcourues et des villes. Il faudrait du coup créer des comités locaux mixtes (forces de l'ordre-syndicats) qui diraient combien de personnes doivent se tenir sur un rang en fonction du parcours prévu. Voilà une mesure de bon sens !
Toujours du point de vue de l'ordre, outre l'assignation à résidence des leaders syndicaux (voir ici), il faut absolument des normes pour les banderoles. Fini les draps taillés puis tagués à la bombe. D'abord, leur taille doit être proportionnée au parcours, ce que pourraient aussi régler les comités locaux des rangs d'oignons. ensuite, il est très désagréable de lire des textes mal faits, des slogans bancales. DDR propose donc que les textes soient déposés une semaine avant la date prévue de la manifestation afin d'être revus par des secrétaires de rédaction et des graphistes. Ainsi, les slogans tomberont justes et seront frappés au coin du bon sens. De plus, ils seront disposés harmonieusement sur des banderoles qui auront des tailles idéales. CQFD. Comme ça, on aura enfin des démonstrations dans l'ordre qui ont de la gueule. Nous n'iront pas jusqu'à exiger l'abolition du T-shirt comme de la doudoune et du défroquage, ce serait liberticide.


Professeur Ching tang, secrétaire national aux idées de bon sens

Sud Rail de coke


Quel succès cette non-grève !
En effet, des millions de travailleurs et travailleuses ont choisi courageusement d'exprimer leur solidarité avec le patronat, le gouvernement et leur patriotisme en effectuant des heures supplémentaires non-payées jeudi dernier. Après tout, ceux qui n'étaient pas dans la rue ont été considérés comme soutenant l'action de l'état ("j'écoute ceux qui sont dans la rue, mais j'écoute aussi ceux qui n'y sont pas.")
Le comité Désir de Revanche leur rend donc hommage, mais pense aussi à ceux qui n'ont pu faire ce geste, contraints par le blocage des transports ou par la garde forcée de leurs enfants.
Contrairement à notre Hyperprésident, nous ne pouvons accepter cette situation, qui est scandaleuse.
Nous exigeons donc une loi symbolique forte mais qui ne gênerait pas pour autant l'expression du droit de grève (et donc de non-grève) : l'assignation à résidence des leaders syndicaux pendant tout mouvement de grève. En effet, il n'est pas juste que les honnêtes salariés restent chez eux, transis de peur, tandis que les responsables se pavanent dans les rues au son de la gaypride et des odeurs de produits illicites ou de sandwichs andouillettes-oignons-frites. Comme ça, ils verront comme il est désagréable d'être dépendant de citoyens que l'on méprise injustement.

C'est ce genre de résolution que nous attendons de la part d'un vrai gouvernement décomplexé. Mais malheureusement, il semble que le caïd de la recréé commence déjà à jouer la montre...

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

L'agenda du président, semaine du 26 janvier


Lundi :Déjeuner avec Nicolas Hulot (penser à en informer Jean-Louis Borloo, soigner la photo sur le perron, commander du gibier)
Mardi :Déplacement en province à déterminer (un école à Nice ?)
Mercredi : Bill Gates vient à l'Elysée
Jeudi : Rien (prévoir un grand écran pour suivre la manif)
Vendredi :Entretien avec R. Prasquier, président du CRIF.
Photo : © DR

Abus de grève et porte-parole


Et bien notre homme politique de l'année 2008, Frédéric Lefebvre (voir notre billet du 9 janvier), démarre bien mal 2009.
En effet, sa dernière déclaration (voir ici) est tout simplement révélatrice du comportement malhonnête et faux-cul de ce gouvernement de droite molle.
"Nous sommes bien décidés à ce que l'abus du droit de grève soit sanctionné", a-t-il dit lors du point presse hebdomadaire de l'UMP, en prenant comme exemple le récent blocage de la gare Saint-Lazare. "Respect pour le droit de grève. Sanction pour les abus", a-t-il résumé.
Or dans ce cas, ce qui est en cause ce n'est pas le droit de grève, c'est l'utilisation du droit de retrait (droit que peut utiliser tout salarié si il estime qu'il y a danger pour sa vie). Il y a donc preuve d'incompétence de la part du futur ministre. CE qui nous attriste, évidemment.
Ensuite, le gouvernement via la direction de la SNCF (dont l'état est actionnaire majoritaire) a tout à fait le droit de licencier pour faute grave ces conducteurs qui abusent du droit de retrait. Bien sûr, il faudrait virer tous les salariés qui ont refuser de travailler ce jour-là, car une procédure seulement sur les représentants syndicaux serait retoquée pour discrimination. Il y a donc preuve de lâcheté de la part du gouvernement, qui avait l'occasion de se débarasser de ces quelques dizaines de cheminots récalcitrants.

Le comité Désir de Revanche, qui est la vraie droite décomplexé, réclame donc le licenciement immédiat de tous les conducteurs ayant abusivement utilisé leur droit de retrait (on trouvera bien des remplaçants, c'est pas les chômeurs avides d'emploi qui manquent). Et réclame aussi une sanction contre Frédéric Lefebvre pour abus de parole. Le pauvre aurait pu faire montre de fermeté, ce qui est toujours bon à quelques jours d'une grève nationale.

Jean-Pierre Pornaud, président du comité DDR.

Ps: quand à ses déclarations critiquant l'attitude du Parti socialiste au Parlement, l'accusant : "d'importer à l'intérieur de l'hémicycle les méthodes de l'extrême gauche", disant que "L'image qu'ils ont donnée du Parlement depuis des semaines et des semaines est une image détestable", que "Cela a été jusqu'à la caricature, où malheureusement beaucoup de Français avaient l'impression de voir des images de la Corée du Nord, avec des violences dans l'hémicycle", et bien DDR est heureux d'apprendre que la télévision nord-coréenne peut diffuse les débats houleux, forcément houleux, de son parlement...

DDR Goodies : la montre" Julien Dray Classic Gold Member"


Et oui, c'est encore une fois un produit EXCLUSIF que nous vous proposons en ce début d'année, moment d'étrennes s'il en est !

Avec votre adhésion à Désir de Revanche, nous avons le plaisir de vous proposer l'achat d'une montre "Julien Dray Classic Gold Member".
Cette montre d'exception a été conçue par un grand amateur de parures de poignets. Elle est en poil d'éléphant et offre classe et discrétion à qui la porte. Idéale en toutes circonstances (week-end dans les Landes, pêche aux gros aux Caraïbes, golf à Chantilly ou encore Garden Party…)

Et ce cadeau, il est à un prix défendu par un avocat, soit 1599,98 euros au lieu de 1599,99 euros !!!!
A un prix aussi coupable, il faut se précipiter.
Passez donc vos commandes au 080039443567 (prix d'un appel international vers les îles Caiman aux heures de pointe via satellite).

I want your peace (in my mouth)


Obama, qui a prêté serment mardi, veut agir vite pour tenter de régler les dossiers légués par l'administration Bush. Ainsi a-t-il profité de sa venue au département d'Etat pour confirmer jeudi 22 janvier qu'il nommait, non pas un obscur sénateur comme l'ont cru l'ensemble des médias, mais bel et bien le chanteur charismatique George Michael, qui a déjà œuvré à la résolution de plusieurs conflits de couples, au poste d'émissaire chargé de relancer au Proche-Orient les efforts de paix israélo-palestiniens. Il a justifié ce curieux choix par la nécessité de changer radicalement de cadre au vu des échecs cuisants et répétés des experts, diplomates et autres politiciens chevronnés.

Annonçant qu'il dépêcherait "dès que possible" Michael, 45 ans, au Proche-Orient, Obama a déclaré : "La politique de mon administration consistera à rechercher activement et énergiquement une paix durable entre Israël et les Palestiniens, ainsi qu'entre Israël et ses voisins arabes." . Michael a déjà été actif pour plusieurs grandes causes de charité. Et depuis Wham! il a toujours eu un discours hédoniste, de bon sens et de bons sentiments. Sa chanson Shoot the dog, malgré son échec commercial, est ainsi un véritable réquisitoire contre la guerre et montre donc la détermination complète de ce médiateur inédit. En outre, bien que George Michael vienne de mettre fin à sa carrière, il se murmure déjà qu'à l'issue de la signature du plan de paix, un "live from Gaza" avec des chœurs d'enfants issus des deux camps est au programme.

David M., envoyé spécial de DDR aux USA.

Pour un Yasukuni français


La semaine dernière, notre hyperprésident a dit publiquement, lors de ses vœux à la Culture, qu'il souhaitait l'avénement prochain d'un musée d'histoire de France. En fait, DDR propose mieux que ça.
Certes, comme ses deux prédécesseurs, Monsieur Sarkozy souhaite laisser son empreinte architecturale et culturelle. Et on l'imagine bien avoir un grand dessein pour notre pays. Alors que faire ? Mieux que la Défense, mieux que le Quai Branly, mieux que la pyramide du Louvre, évidemment. DDR propose donc de créer un Yasukuni français. Inédit, inattendu, flatteur et utile, c'est ce qu'il nous faut.
Les moins érudits ne savent pas que ce temple, pardon ce sanctuaire au cœur de Tokyo est dédié aux Japonais qui ont donné leur vie pour l'empereur du Japon. Bon, du coup y figurent les noms de quelques bouchers qui ont joyeusement massacré Coréens et Chinois, ce qui chaque année engendre une polémique dans le sud-est asiatique lorsque le Premier ministre va s'y recueillir dans la chaleur du mois d'août. Mais nul doute que nous saurons éviter cet écueil.
Avec un Yasukuni à la française, inutile de se poser toutes ces questions minables du type : mais à partir de quelle date peut-on parler de la France comme d'un pays, comment parler de l'esclavage, le nom de Pierre Laval doit-il apparaître, etc.
Alors que là, dans un sanctuaire (et hop, retour du religieux, tellement classe !) qui honorerait les hommes et les femmes de tous bords qui ont donné leur vie à la Sarkozye, pas de question existentielle. Il suffit de créer une commission présidée par Dadu. Celle-ci choisira les personnes à distinguer, et en deux coups de cuillère à pot, le grand monument sortira de terre. On suggère déjà de réserver une bonne place à Charles Pasqua.
Une fois de plus, c'est le bon sens qui fait les bonnes actions.

Des juges en culottes courtes


Voilà le monde judiciaire bien emmerdé après la nouvelle idée de notre hyperprésident pilier de bar.
On comprend bien la légitime intention, après l'émotion suscitée par le scandale d'Outreau, de mieux encadrer la procédure. N'oublions pas le splendide argument : "Si tu es contre cette réforme, tu es du côté des violeurs d'enfants."
Mais la populace s'inquiète du manque d'indépendance qu'auront ceux qui prendront la place des juges d'instruction, désormais dépendants du parquet.
Et les spécialistes s'arrachent les perruques à cause des sempiternelles refontes et autres modifications des lois en matière de justice ainsi que du soi disant manque de moyens. Alors, comment simplifier ce monde judiciaire tout en restant juste et droit ?

Et bien, le comité Désir de Revanche a une solution tout à fait radicale pour sauver la justice de notre pays, et propose encore une modification de fond tout simplement pertinente : nommer des enfants pour nous juger. D'autant plus que l'âge de la responsabilité pénale a été abaissée.
En effet, comme la vérité sort toujours de la bouche des enfants, nous n'auront plus d'erreur judiciaire, et plus besoin de magistrat instructeur, ni de procureur, ce qui engendrera un gain de temps et de coût considérable. CQFD.
Pour les crimes les plus atroces, c'est-à-dire ceux où les enfants sont victimes, ceux-là seront les mieux à même d'être impitoyables.
N'ayant pas le droit de vote et une certaine immaturité politique, nous ne pourront les soupçonner de partialité ou de favoritisme concernant les affaires politiquo-judiciaires.
Laissons nos enfants juger Clearstream et l'Angolagate.

Jean-Pierre Pornaud, Président du comité Désir de Revanche.