Le Mal a un nom


Emile Louis, Guy Georges, Monique Olivier, Patrick Henry, et maintenant Jean-Michel François (mais si, remember la serveuse de Pontivy). Evidemment, mis bout à bout, comme ça, l'évidence saute aux yeux. Mais il a fallu des jours entiers de recherche au comité Désir de revanche pour arriver à cette conclusion : les personnes qui ont un prénom comme nom de famille ont une certaine tendance sanguinaire. Alors, vous pouvez objecter que Monique Olivier n'a tué personne de ses mains. Certes, mais elle a quand même participé. Vous avez sûrement d'autres noms en tête (Xavier Bertrand ?). Par conséquent, et toujours dans un souci de bien-être collectif en toute sécurité, le comité Désir de revanche propose dans un premier temps d'élaborer un fichier des personnes potentiellement dangereuses : les Pierre Bernard, les Marie Joseph et toute la clique. Ces citoyens bénéficieront d'une surveillance particulière. Et en cas de tendance avérées, arrêtées et enfermées à vie. Dans un deuxième temps, quand notre théorie sera complètement vérifiée, il sera temps d'éliminer ces familles prédestinées au mal. Oui, ça fait du monde, mais c'est comme ça, notre sécurité est à ce prix.

AnK, présidente du comité de sûreté de Désir de revanche.

Tour Cyborg de France

Bon, il va falloir s'y faire, la société du Tour de France n'arrivera jamais à éradiquer le dopage sur son epreuve et donc de cesser la suscpicion continuelle sur ses vainqueurs.
D'ailleurs, la déchéance relative de ses derniers ne change pas fondamentalement leur destiné par rapport aux concurrents propres. Une fois la carrière arrêtée ou brisée, ces pauvres types sans vie social, familliale, intellectuelle, finissent comme toxico à la télé ou dans un rayon GO sport.
En conséquence, le comité Désir de Revanche somme le Tour de prendre acte de ce fait et de prendre les devants.

Pour cela, elle doit non seulement autoriser et encourager le dopage mais repenser fondamentalement son épreuve via les mesures suivantes :
- autorisation des manipulations génétiques, biotechnologiques et mécaniques (voir notre billet sur les premiers JO cyborg de Pékin) pour créer les F1 sur 2 roues. Exemple : un troisième poumon gréffée dans le dos améliorera non seulement la VO2 max mais aussi le Cx, coefficient aérodynamique.
- chaque coureur pourra bénéficier d'un cancer des testicules comme Lance Amstrong et le wi-fi integré dans l'oreille pour recevoir les instructions des téléspectateurs en direct via un concours de SMS.
- les équipes seraient sponsorisées par les grands groupes pharmacetiques et de biotechnologies
- La course ne comprendrait qu'une seule étape regroupant toutes les trajets et donc se deroulerait sur plusieurs jours et en continue, arrêt au laboratoire compris.
- La caravane serait un hypermarché embullant et son animation serait reconfié à Yvette Horner
- le vélo serait un bi-cross BMX car c'est plus fashion pour les jeunes et ça permettra de pimenter la route de bosses, rampes, virages relevée..

Ses mesures sont les seuls qui puissent recréer la magie du Tour et fair erevenir la légende des Rois de la Route.

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche

Osons la vraie réforme des institutions

Comme l'a si bien dit le respecté Charles Pasqua (voir ici), la réforme des institutions proposée par l'Hyperprésident ne va pas jusqu'au bout de la logique de l'instauration d'un pouvoir monocratique.
Encore une fois, lMonsieur Sarkozy nous présente une "usine à gaz" avec plein d'aménagements, de compromis en trompe-l'œil mais sans véritable rupture.
Il aurait été plus courageux d'assumer pleinement ce choix des vraie réformes telles que :
-Officialisation du véritable corps électoral du Sénat (car actuellement il ne représente pas assez bien les collectivités territoriales) : il ne devrait représenter que les villages de tradition et les retraités, et puis c'est tout.
-Surcumul des mandats pour les parlementaires et l'Hyperpresident afin qu'ils puissent rester proche du terrain et donc du bon sens de nos conitoyens.
- Le droit de réponse de l'opposition doit évidement être accordé, mais seulement sur ARTE après Tracks, vers 1h00.
- Suppression des ministres puisque ce sont en fait les conseillers de l'Elysée qui gouvernent. Un peu de transparence, que diable.
- Dans la même veine, suppression du poste de premier ministre et nomination d'un bouffon du roi, pour le et nous distraire.
- L'Hyperpresident pourra s'exprimer devant les sénateurs et les députés qui porteront à cette occasion un bonnet et feront la génuflexion jusqu'à une standing ovation après la chanson traditionelle interprétée par la première dame, quelle que soit leur opinion.

A notre avis, c'est au prix de - vulgaires - marchandages, dont la nomination du charismatique Jean-François Horry au conseil d'Etat, que notre Hyperprésient pourra faire passer cette reformette.

Jean-Pierre Pornaud, président du comité Désir de Revanche.

Nota Bene de lundi : Merci à Monsieur Lang, grand politique devant l'éternel, mais aussi à Monsieur Tron, grand villepiniste, d'avoir participé à cet élan national vers un monde meilleur.

Membre honorifique DDR

C'est avec une grande joie, que le comité Désir de Revanche vient de choisir Monsieur le sénateur Serge Dassault comme membre honorifique du Think Thank.
Sans plus tarder, profitons de sa parole pleine de bon sens :




video

DDR Goodie : CarlaBirra

Attention produit EXCLUSIF !

Avec votre adhésion à Désir de Revanche, nous avons le plaisir de vous proposer l'achat d'un fût de bière CARLA BIRRA, la meilleur bière franco-italienne. Elle vous laissera un goût inimitable d'amertume et vous donnera du bide, comme des flatulenes.
C'est bien sûr une boisson à boire avec modération et sur un fond sonore insipide (un CD de Carla par exemple).

Et ce cadeau, il est à un prix massacré, ébouillanté et crucifiée de 499,98 euros !!!!
A un prix aussi désossé, il faut se précipiter.
Passer donc vos commandes aux 080039443567 (prix d'un appel international vers les îles Vierges avec un portable en période de pointe).

Désir d'avenir des ours polaires

Réunis au pays du soleil-levant, les 7 grands et la France se sont fixé un objectif commun de réduction d'au moins 50 % d'ici à 2050 des émissions mondiales de gaz à effet de serre.
Ils espèrent ensuite convaincre le G5 (Afrique du sud, Brésil, Chine, Inde et Mexique) puis le G3 (Australie, Corée du Sud, Indonésie) d'avoir la même ambition.
Quand au G179, il sera consulté plus tard, beaucoup plus tard, et sans doute trop tard…
Mais pourquoi être aussi peu ambitieux et même si peu volontariste face à un risque aussi important ?

Pour le comité Désir de Revanche, le seul objectif qui aurait vraiment valu le coup eut été une suppression définitive et obligatoire des émissions dès 2094.
Bon, et en parallèle, collectons suffisamment de fonds pour démarrer le développement des vaisseaux-mères qui emporteront les restes de l'humanité, enfin du G8, vers une nouvelle planète à souiller.

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de Revanche.

Elle sera Jeanne II

Après sa libération miraculeuse grâce à des soldats parés de tee-shirt "Jésus Christ", Ingrid Betancourt va continuer à bouleverser le monde.
Tout le monde s'accorde à dire qu'elle rayonne.
Sa foi va l'amener très loin, et elle n'a de cesse de prier Dieu.
Les rumeurs les plus folles courent à son endroit. On l'appelle même la "Nelson Mandela de l'Amérique du Sud". Sarkozy veut lui offrir la légion d'honneur, elle veut aussi la grâce.
Michele Bachelet la veut prix Nobel de la Paix, elle veut aussi l'Amour.
La Colombie et la France la veulent présidente, elle se contenterait de dominer tous les continents.
Elle ne peut avoir qu'une seule ambition, qu'une seule place : pape de l'Église catholique romaine.

En effet, soyons réalistes. Benoîtt XVI est vieillissant, l'Église catholique est en plein doute. Il apparait comme évident qu'une candidature de nouveau féminine (après celle, éphémère et contestée de Jeanne) et issue d'un pays très croyant non européen serait non seulement bienvenue, mais surtout salutaire pour relancer la vieille machine.

Recyclons les posters géants "Free Ingrid" et changeons le message pour :"Ingrid for Papeauté"

Jean-Pierre Pornaud, président du Comité Désir de revanche.

Oui à l'Union Tyrrhénienne (UT)

Bon, malgré les efforts de notre Hyperprésident, il faut bien se rendre à l'évidence, on arrivera à rien avec l'Union européenne, et encore moins avec l'Union méditerranéenne.
La Pologne fait du chantage, l'Irlande nous crache à la gueule, les eurocrates continuent de s'en foutre plein les poches, l'Angleterre jubile, l'Allemagne grommelle… Et puis Nicolas s'embrouille avec Peter Mandelson, le commissaire européen au commerce (voir ici).
Conclusion, on est trop nombreux, et il y a trop de pays pourris.

Le bon sens prévaut à Désir de revanche. Nous pensons donc qu'il ne faut s'unir qu'avec des pays amis, c'est-à-dire ceux avec qui nous partageons des valeurs, des fonctionnements démocratiques proches et surtout des dirigeants qui s'entendent bien et se font confiance.
Le comité Désir de Revanche propose donc de sortir du carcan de Bruxelles et de fonder une nouvelle union respectant les principes précités : l'Union Tyrrhénienne (UT). Elle pourrait regrouper l'Italie de Berlusconi, la Tunisie de Ben Ali, la Libye de Kadhafi, Malte d'Adami et la France de Sarkozy. Notez comme ça sonne bien à l'oreille, ces noms en 'i". Un critère d'entrée dans l'UT ?
Un premier pas a déjà été fait (voir ici), mais beaucoup de choses doivent être entreprises : refondation d'une capitale sur les ruines de Poseidonia, retour au sesterce, suppression des taxes sur les moyennes et petites entreprises, évidemment, et sur le pétrole (grâce à nos amis Libyens, on en aura gratos), création d'une politique agricole pas commune (PAPC), mais d'une armée commune avec des rafales, ainsi que d'un pacte de non agression nucléaire.

Bref, voilà une vrai vision et c'est ce cap que prônera Cécilia en 2012.

Vive la France ! Vive Tyr !

Jean-Pierre Pornaud, Président du Comité Désir de Revanche.